Le standard du Bouledogue

 

Généralités :

Le standard est une référence, il est défini par le Club de Race. Chaque race a son propre standard. Il y est décrit généralement la morphologie du chien, son aspect physique, les lignes principales de son caractère. Il donne, aussi, un aperçu historique de la race. En fait il s'agit de la description du chien idéal. Ce chien parfait n'existe pas (c'est pour cela qu'il est illustré par un dessin et non une photo). Mais, tous les chiens de race doivent s'en approcher. Le but étant la conservation et l'amelioration du cheptel. Les exposition canines et toutes autres manifestations organisées par la Centrale Canine répondent à ces objectifs.    

Notre propos ne sera pas de reprendre le texte officiel de publication du standard du bouledogue français, nous serions totalement incompétentes.

Mais vous le trouverez sur le site de l'association du Club du Bouledogue français, le CBF :

Référence : Standard FCI n°101/106.04.1998/F ; Origine France ; Date de parution du standard d'origine en vigueur 28/04/1995.

(httprd.htm)://www.cbf-asso.org/txt/bouledogue_standa

Nous allons essayer, simplement, de 'vulgariser' les termes employés en expositions et par les cynophiles :

Bréviligne : chien plus large que long. En opposition totale avec le lévrier par exemple.

Cryptorchidie : problème de testicules, cela veut dire que ceux-ci ne sont pas descendus, en terme humain on dirait un castraSourire. Quand cela concerne un seul testicule on parle de monorchidie.

Nez remouché : c'est le nez retroussé que l'on rencontre chez le bouledogue français. A rapprocher du nez en trompette chez l'humain !!!Clin d'oeil

Prognathisme : C'est quand l'une des deux machoires dépasse par rapport à l'autre. Quand il s'agit de la machoire supérieure on dit que le chien est bégu. Quand c'est la machoire inférieure qui est proéminente on emploie l'expression grignard, défaut chez beaucoup de races, particularité inscrite au standard chez le bouledogue. 

Stop : c'est la cassure du nez. Dépression entre le front et le museau. Il n'existe pas chez le bull terrier par exemple.

Chanfrein : en fait c'est le museau. Chez le bouledogue il n'existe pratiquement pas.

Yeux hétérochromes : il s'agit simplement des yeux vairons. Un oeil bleu, un oeil marron par exemple.

Chien anoure : chien sans queue.

Mais ce que l'on peut affirmer, standard ou pas standard, le plus beau bouledogue au monde c'est le VOTRE mais aussi le NOTRE ! Si les autres, éleveurs, juges, profanes ne l'ont pas compris tant pis pour eux !! (pour être polies) Clin d'oeil 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×